La Corse, comment bien se préparer ? Bon plan, budget, économie

Corsica ! (1ère partie)

Paysage corse ajaccio iles sanguinaires

Pour mon premier article, je vais vous parler de mon voyage en Corse. Je vais aussi surtout vous faire part de mes petits conseils si, comme moi, il s’agit de vos premières vacances sans vos parents (en mode je suis une grande fille indépendante) ou que tout simplement « it’s your first time » sur l’île de Beauté.

Je vais plus précisément vous donner des informations concernant les transports et le logement que j’ai utilisés et vous dire pourquoi je les ai choisis – tout en sachant que je voulais économiser.

Ensuite, dans un 2ème et dernier article, je parlerai de mes petites péripéties (ce que j’ai fais) à Ajaccio et aux alentours (je n’ai pas fais un Road trip, sorry !).

Disclaimer : ce récit vous paraîtra un peu long et j’en suis navrée pour celles et ceux qui n’apprécieront pas. J’ai tout simplement envie de vous partager des détails :). Et je tiens à vous dire qu’avant de créer cet article, moi aussi je recherchais des infos sur la Corse : comment s’y rendre ? Qui y-a-t-il à faire ? Pour quel prix ? Combien de temps ?

Je ne cherche pas à imposer mon choix à qui que ce soit. Tout ce que j’écris est pour vous éclairer 😉 – je vous avoue qu’il faut vraiment aller là-bas, c’est le paradis !).

Bon, je ne vais pas vous expliquer pourquoi aller en Corse puisque vous êtes déjà impatient d’y aller 🙂 Mais je vais quand même le faire pour ceux qui ne savent pas à quoi ils s’attendent.

Pourquoi la Corse ? Mon entourage m’a donné 3 ces raisons : les belles plages et les montagnes de maquis, le soleil à longueur de journée et les spécialités telles que la charcuterie et le fromage (sorry les vegan).

En gros, c’est totalement dépaysant de la France (sauf peut-être du sud, I don’t know). Mais j’en reparlerai dans les prochains articles ne vous inquiétez pas !

Bon, ce n’est pas tout ça mais il faudrait que je commence à rentrer dans le vive sujet, pas vrai 😉

Je vous laisse découvrir ça, LET’S GO !

Comment s’y rendre ?

dr house
J’en sais foutrement rien !

Pour les transports, j’ai décidé de mon trajet en fonction de la ville où je réside (Dijon), of course.

Si vous ne venez pas de Dijon, pas de soucis ! Vous pouvez aussi bien effectuer vos rechercher ailleurs, hein !

Dès que j’ai choisi la ville où je passerai mes vacances (Ajaccio), je me suis dit : par quel moyen je vais arriver à destination ?

Rappel : Ajaccio est un bon compromis entre le nord et le sud. Il se trouve au centre de la Corse sur la côte ouest. 

Le bateau ou l’avion. Vous avez 2 possibilités de transport, easy ! Sauf si vous possédez un jet privé, le choix est vite vu).

En avant toute moussaillons !

Les ports concernés – si je ne me trompe pas – sont Marseille, Nice, Toulon, Savone (Italie) et Livourne (Italie).

Si vous n’habitez pas près des ces ports, il va falloir vous munir d’une voiture ! Et si vous n’en avez pas, on appelle papa-maman-grand-frère-grande-sœur-papy-mamie. Et si votre famille n’est pas sympa, alors la location de voiture sera votre nouvelle alliée.

zac efron boat
Nan mais vous croyez vraiment que le capitaine ressemblera à ça !?

Dans mon cas, voici un piti calcul des ports les plus proches :

Dijon/Marseille = 4h53 environ pour 68€ (carburant et péage)

Dijon/Nice = 6h30 environ pour 95€ (carburant et péage)

→ voir le super site Via Michelin pour plus de détails comme les kilomètres.

Autant vous dire que j’avais déjà mal à mon porte-monnaie…

On passe aux infos pratiques ?

J’ai commencé et finalisé mes recherches 6 mois avant le grand départ (fin juillet). Je vous conseille de réserver looongtemps à l’avance. La corse est un continent très prisé l’été (la preuve, il y a eu pleins de personnalités cet année).

Je vous invite à vous renseigner sur ces sites de compagnies maritimes (liste non exhaustive) : Corsica Ferries, Corsica Linea, La Méridionale.

Au mois de janvier, le tarif « bateau » était quasiment le même que le tarif « avion ».

Il m’est difficile de vous donner un chiffre exact car beaucoup de critères peuvent modifier le prix d’un service/bien (le jour et l’heure de départ, l’âge, le type de véhicule).

Pour ma part, un trajet au départ de Marseille ou Nice me revenait à un peu plus de 200€ (pour 1 personne avec 1 voiture de la marque Renault années 2000 avec 1 simple cabine).

Donc au total : entre 268€ et 295€ minimum.

Parlons durée maintenant…

Voici la grande différence entre le bateau et l’avion !

Tu t’envoles, tu t’envoles, tu t’envoles !

disney peter pan
Des fans de Disney dans le coin ? non.. ?

Je vous montre un aperçu du temps (approximatif) pour arriver à bon port.

En bateau (sans compter le trajet en voiture):

  • Nice/Ajaccio : 6h15
  • Marseille/Ajaccio : 12h

En avion (sans compter le trajet pour arriver à l’aéroport):

  • Paris/Ajaccio : 1h40 (direct)
  • Lyon/Ajaccio : 1h10 (direct)
  • Marseille/Ajaccio : 45min (direct)
  • Bordeaux/Ajaccio : 1h30 (direct)
  • Nantes/Ajaccio : 1h45 (direct)
  • Lille/Ajaccio : 2h (direct)

Tout ça pour vous dire que si vous êtes impatient, comme moi, le bateau ne vous donnera pas tellement envie.

Attention, ce n’est pas parce que le temps de trajet en avion est plus court que c’est moins cher.

Mais comme je l’ai écrit juste avant, les prix sont sensiblement les mêmes (héhé).

C’est pourquoi, en cherchant sur internet les différents vols depuis Paris et Lyon (villes les plus proches), je me suis vite rendue compte du verdict.

J’ai quand même essayé de trouver le meilleur rapport qualité/prix. Pour cela, j’ai dû quand même être patiente car je suis vraiment allée sur pleins de sites.

Encore un conseil à vous donner. Cherchez ailleurs qu’en France si vous êtes prêt d’un autre pays ! Du coup, j’ai réussi à trouver LA perle rare à ….. Genève!

Cette ville est à environ 2h45 en voiture pour 60€. Pour rappel depuis ma city :

  • Lyon : environ 2h15 pour 28€
  • Paris : environ 3h30 pour 38€ (coucou les bouchons → 4h !!!)

Je suis sur vous voulez connaître le plus qu’apporte cette compagnie, on est tous les mêmes 😉

Le PRIX ! Oui oui, j’y arrive maintenant ! Pour habituellement plus de 200€ pour 1 personne en avion, la compagnie Swiss Air proposait moins de 200€ ! Environ 170€ !

logo compagnie Swiss Air
Logo de la compagnie Swiss Air

Chapeau melon Swiss Air ! C’est à ce moment-là que je me suis dit : « je dois profiter de cette opportunité sinon je vais m’en mordre les doigts et m’arracher les cheveux (alors que je viens de commencer une cure) ». En plus de ce tarif, il s’agissait d’un vol direct.

Le petit plus : je pouvais choisir un siège avec de l’espace pour les jambes. Il arrive qu’une compagnie – low cost – propose un bon prix parce qu’en partie, l’espace des jambes est assez restreint. Faites attention à ça chers voyageurs.

Pas de doute la chance me sourit et vous verrez que les surprises vont être au rendez-vous 😀

C’est là que vous allez me dire : « Bah, se serait plus rentable d’aller à Paris ou Lyon (38€ et 28€) plutôt que de partir à Genève (60€) !? ».

Oui bien sûr vous avez raison mais ce que vous ne savez peut-être pas c’est que je vais faire en sorte de trouver mieux pour faire du bien à ma CB, hihi.

Trajet : de chez moi à l’aéroport

Oyé, je vous présente un comparatif pour le trajet Dijon/Genève !

Vous avez 4 solutions : la voiture (comme écrit en haut), le train, le covoiturage et le bus.

Sachant que j’ai déjà testé le covoiturage et que j’ai vécu une mauvaise expérience, je ne vous en dirai pas plus malheureusement (ou pas).

Pour les autres moyens de transport, voici les infos :

  • la voiture : environ 60€ aller-retour pour 2h45 (sans compter le parking à l’aéroport qui était de 100€ pour 1 semaine, aie aie aie)
  • le train : environ 55€ aller-retour pour 5h car correspondance obligée, zut (pas besoin de voiture mais de la gare à l’aéroport, il faut prendre le bus/tram)
  • le bus : environ 36€ aller-retour pour 4h (pas besoin de voiture mais de la gare à l’aéroport, il faut prendre le bus/tram)

Il est clair que le bus l’emporte… Vous avez le choix entre plusieurs compagnies de bus mais les deux plus connues sont Flixbus et Ouibus.

J’ai choisi Flixbus car il convenait plus à mon planning.

Flixbus
Source : Flixbus

Les horaires sont plus adaptés à mon planning, les prix sont abordables aux petits budgets et les 4 heures de trajet ne sont pas dérangeant. Merci Flixbus, vous m’avez vraiment bien aidé !

Petit rappel du budget : 206€ (avion+bus) contre la fourchette de 268/295€ minimum (bateau+voiture). J’ai déjà une belle petite économie (entre 62 et 89€) et rien que pour ça j’étais so happy.

Alors vous voyez, il suffit juste d’être curieux et motivé et vous pouvez réduire votre budget rien qu’avec le trajet principal du voyage !

Pour les personnes qui restent encore septiques, je vous assure que pour ma part tout s’est bien passé. J’ai été agréablement surprise par ces deux moyens de transport.

Le BUS, nouvelle tendance !

Jour de départ. Direction la gare de Dijon pour prendre le bus Flixbus.

Il arrive déjà rempli par les Parisiens et les Auxerrois (hello hello :D).

Première chose à faire : avoir attaché l’étiquette d’identification à vos valises ! Très important, car si vous ne le faites pas, vous devrez la payer à la douane Suisse (environ 65€ si je ne me trompe pas).

Vous n’êtes pas obligés d’imprimer votre réservation, vous pouvez la présenter au conducteur avec votre Smartphone grâce au QR code – la planète vous remerciera :).

Vous n’avez plus qu’à déposer la valise et choisir votre place dans le bus ! J’ai vraiment apprécié le fait que le bus parte à l’heure et qu’il soit propre (vous voyez ce que je veux dire… #SNCF).

Intérieur bus Flixbus
Intérieur bus Flixbus – Source : Flixbus

De plus, je me suis sentie super à l’aise grâce :

  • au Wifi 4G gratuit (on capte toujours)
  • à la clim (en juillet c’est agréable)
  • aux toilettes (i’m a girl, ne me jugez pas hein)
  • aux prises électriques (ça tombe bien j’avais oublié de recharger mon téléphone la veille)

Le trajet est passé tellement vite (c’est peut-être dû à mon excitation d’arriver à Genève).

Il y a eu un arrêt à Lons-Le-Saunier. C’est plutôt bien pour se dégourdir les jambes.

Et le must, c’est que le conducteur était super sympa que ce soit à l’aller qu’au retour ! (on a eu le droit à des petites anecdotes intéressantes).

Arrivée à destination, je me situe à la gare routière de Genève.

grande roue genève suisse
La Grande Roue – centre ville de Genève

INFORMATION IMPORTANTE : pour celles et ceux qui n’ont pas de forfait de téléphone international (bah oui la Suisse n’est pas dans l’UE) mettez votre téléphone en mode avion – sinon bonjour la facture salée.

Je ne l’ai pas fait car je ne savais pas quel chemin prendre (#larage). Prenez une carte ou prévoyez votre itinéraire quand vous êtes encore en France, je vous en supplie..

J’avais 2 manières pour arriver à l’aéroport depuis la gare routière :

  • en bus: se diriger à la gare de Cornavin (6 min à pied) et prendre le Bus 10 direction Aéroport. Descendre à l’arrêt aéroport (comptez 25 min). 3CHF par personne pour 1 aller.
  • en RER: je n’ai pas pris le RER mais je vous explique comment faire. Allez à la gare de Cornavin puis prendre le RER IC Genève direction aéroport. Il faut descendre dès le 1er arrêt : Genève Aéroport (8 min). Apparemment, le billet aller coûte 2CHF – je laisse le lien pour que vous puissiez vérifier. Dites-moi dans les commentaires si j’avais bien raison 🙂

Ville de Genève section transports, TPG bus à Genève, SBB RER Genève.

Juste pour information, j’ai dormi une nuit à Genève et je vous conseille l’hôtel Ibis Budget Genève.

Il se situe entre le centre ville et l’aéroport. Un arrêt de bus se trouve juste devant l’hôtel, l’hôtel est accueillant et la chambre était très propre pour un prix convenable, je trouve (68CHF taxe de 5CHF par personne par nuit comprise).

Ah oui… j’ai reçu en cadeau une carte me permettant de prendre tous les transports jusqu’au lendemain soir.

Autant vous dire que cela m’a bien servie le jour même pour me balader au centre-ville (préparez votre CB et surtout pas d’espèces sinon vous allez, pour faire court, vous faire arnaquer) et le lendemain pour rejoindre l’aéroport (à taille humaine, super pratique, peu de monde #paslapeinedecourir).

J’ai aussi obtenu pour le retour une carte (dans l’aéroport) pour utiliser les transports gratuitement.

Next step, le trajet en avion :

Swiss Air landscape paysage
Suisse Magnifique – Source : Swiss Air

A l’aller comme au retour, l’avion est toujours parti à l’heure et sans turbulences. Les hôtesses/stewards sont restés aimable, souriant et polis, ce qui fait toujours plaisir. Ils parlent aussi bien français qu’allemand et anglais.

Une rangé se compose de 3 sièges. Les sièges étaient bien plus confortables que dans le bus (en similicuir peut-être). Il y a de la place pour étirer les jambes.

Le vol n’a duré que 50 minutes, juste le temps de regarder à travers le hublot. J’ai pu voir la chaîne des Alpes, Nice, la mer méditerranée, les nuages… Tiens, une petite faim ?

Intérieur Swiss Air
Swiss Air vue de l’intérieur – Source : Swiss Air

Je ne pensais rien prendre puisqu’en général je préfère garder mes sous pour autre chose.

J’ai eu tout faux sur la route ! Swiss Air a offert aux passagers un « encas » avec croissants et boissons chaudes/froides.

Je n’ai jamais mangé ni même bu en avion. Je n’aurai jamais imaginé pouvoir le faire. Ce n’est pas grand chose mais ça fait du bien. Et puis, ça donne une meilleure image pour la compagnie (#poucebleu).

Autre information à considérer : les meilleures places sont situées vers l’avant de l’avion (devant les ailes).

C’est la première fois aussi que j’ai eu l’opportunité de descendre/monter les marches d’un avion, OMG (vous voyez comme dans les films, genre quand les gens prennent un jet privé).

Pour ma part, ce fut un p’tit bout de joie – il en faut peu pour être heureux, n’est-ce pas.

Et voilà que s’achève ce petit tour vertigineux. Euh, je crois que j’ai oublié quelque chose.

Comment je vais faire pour visiter puisque je n’ai pris de voiture ?! That is the question…

La Corse sans voiture… what ?

paysage ouicar
Oh, la belle vue – source : Ouicar

Puisque j’avais choisi de prendre l’avion, impossibilité d’emporter dans la valise ma petite voiture.

Je me suis informée sur le site de la ville d’Ajaccio pour savoir s’il y avait des bus à fréquence régulière. Mais ma maman m’a tout de suite interpellé et m’a fortement conseillé de laisser tomber (pas pratique du tout).

J’ai immédiatement pensé à un site de location de voiture.

Hop, j’ai tapé dans la barre de recherche « location de voiture », et là.. désastre, des prix exorbitants pour une si petite voiture (les citadines).

Il fallait compter au moins 30€ par jour de location en multipliant ce tarif par deux parce que j’étais considérée comme une jeune conductrice (vous êtes considérés comme tel si vous avez en dessous de 25 ans voire 30 ans sur certains sites professionnels).

Cela revient à 210€ pour un conducteur normal (sans compter les options, les assurances, etc) et 420€ pour une conductrice de 23 ans.

Quelle déception… Heureusement, j’ai trouvé un autre site battant toute concurrence : Ouicar !

photo Ouicar location voiture
Avec l’application, l’utilisation est simple et rapide – source : Ouicar

Bien sûr, de mon côté, j’ai préféré louer une voiture plutôt que d’emmener la mienne (et donc prendre le bateau), car je ne voulais tout simplement pas l’utiliser.

Je trouvais cela plus pratique d’en louer une sur place. J’ai surtout peur de la fatigue de la conduire de mon domicile au port.

En m’armant de patience, j’ai pu emprunter une voiture proposant le prix le plus bas (240€) parmi toutes les voitures à louer sur Ajaccio (270€ et plus au moment où j’ai réservé).

Conseils :

  • lisez bien attentivement les CGV (conditions générales de ventes) que ce soit sur Ouicar mais aussi sur TOUS les autres sites internet
  • soyez en accord avec le futur propriétaire de la voiture que vous voulez louer avant d’effectuer l’achat
  • prenez l’assurance TOUS RISQUES, cela m’a sauvé la vie quand un propriétaire m’a lâché. Dans ce cas là, Ouicar vous remplace la voiture sans frais, oui oui !
  • Prenez en compte que vous devez rendre la voiture avec le réservoir plein et propre à l’intérieur/extérieur (environ 5€ lavage int/ext)

La location s’est super bien. Je n’ai pas eu de pépin. Le site est fiable et sérieux. Celui à qui j’ai loué la voiture était bien sympa et chaleureux et cool aussi ^^

Alors oui, une personne n’étant pas jeune conducteur/trice va me dire que c’est plus rentable d’utiliser une location professionnelle. La réponse est oui.

J’ai utilisé Ouicar car le tarif est plus avantageux que chez un « pro ».

Le sujet des transports est désormais terminé !

On passe au logement ? Pas d’endroit où dormir pas de vacances non plus. Alors si vous avez envie de découvrir un lieu abordable, proche de la ville, au calme, let’s go.

Mon logement : hôtel, appartement, camping ou encore.. Airbnb ?

Tout le monde n’a pas les mêmes critères pour choisir un logement, ce qui est tout à fait normal !

Étant donné que j’écris cet article pour vous faire partager mon voyage et mes recherches, certaines personnes se sentiront moins concernées par mon choix et n’auront pas le même point de vue sur la notion de calme, bien-être, etc.

Les personnes se reconnaissant dans les 3 critères ci-dessous seront certainement plus intéressées par mes propos 🙂

  • j’ai un petit porte monnaie
  • j’envie d’être dans un endroit calme
  • j’aime la nature (d’un autre côté si tu n’aimes pas la nature, ne vas pas en Corse)

Bien sûr, il existe pleins d’hôtel et autres lieux similaires en mode « all inclusive » pour ne rien faire.

Vous n’avez aucune préoccupation (si seulement ça pouvait être comme ça tout le temps) : pas obligé de ranger ou de faire le lit, on vous apporte le miam, les animations sont au rendez-vous, les cocktails en veux-tu en voilà , nia nia nia.

D’ailleurs, je vous conseille des hôtels (en général 3/4 étoiles) soient en bord de mer (mais pas dans la ville en elle-même), soient dans les collines loin de la ville (surtout quand vous allez en direction des Calanques de Piana, c’est pittoresque).

J’ai préféré me diriger sur un camping ! Et celui que j’ai retenu est le Camping Les Mimosas.

camping ajaccio corse
Page d’accueil du Camping les Mimosas

Je ne me suis pas trompée sur la marchandise. Au programme :

  • camping à taille humaine
  • tranquillité
  • wifi
  • pas d’animations => calme
  • pas de piscine => pas d’enfants qui crient (désolé pour les parents) en plus la plage est proche et il y a personne (oui oui, en juillet/août)
  • sécurisé (2 portails électriques)
  • il est tout proche de la ville mais aussi d’un supermarché !
  • le moins cher que j’ai trouvé : 340€ (au moins 600€ pour les autres)

L’avantage avec le camping, c’est qu’on peut gérer son budget course.

Cela me convient parfaitement car je peux manger ce que j’ai envie à n’importe quel moment, et puis surtout j’ai toujours été dans des campings donc j’ai l’habitude.

Alors bien évidemment, en camping, obligation d’avoir une voiture sinon c’est la galère TOTALE.

Pas la peine de rouler à 150km/h, les routes sont très sinueuses en Corse. La plupart du temps, on roule en 2nd ou 3ème.

Le camping se situe au Nord Ouest d’Ajaccio en remontant dans les collines. L’environnement est calme et il y a pas mal de végétations.

cactus
Il y a même des cactus devant l’entrée du camping !

J’ai dormi dans un chalet pour 2 personnes, et là je dois vous faire part de choses.

Parmi les objets basiques comme le frigo, le lit, la douche (propre svp) j’ai pu profiter : de la climatisation, amen.

Certes, je suis une frileuse et je chope vite froid mais en gardant une température légèrement inférieure à celle de dehors, je n’ai pas transpiré comme un bœuf (enlevez cette image de votre tête).

Parce qu’il y a toujours des inconvénients dans la vie bien qu’ils soient superficiels :

  • le chalet est proche des sanitaires, donc demandez-en un ailleurs
  • apportez votre oreiller (je n’en ai pas eu, au regret)
  • caution rendue uniquement par courrier si on part avant 8h30 (je l’ai reçue genre 1 mois après par courrier)
  • pas de piscine et pas de jeux (comme je l’ai écrit juste en haut mais pour moi ce ne sont pas des désavantages)
  • interdiction d’emmener nos animaux de compagnie (dommage pour mon loulou)

Vous pouvez aussi venir là-bas en tente et caravanes si vous êtes on va dire plus « nature » et « brut de pomme ».

Un autre conseil : n’hésitez pas à réserver longtemps à l’avance, les places partent vite.

PS : je me suis rendue compte, 1 mois après mes vacances, que j’aurai pu passer par Airbnb ! Je n’ai absolument pas pensé à ça (je n’ai jamais utilisé ce moyen). Vous avez le choix entre 300€ et 800€ avec taxes pour 1 semaine, 1 personne, logement entier.

Besoin d’un récap’ ?

yes sex and the city

Vous avez raison, vous avez eu le droit à un roman ! Voici les infos clefs à retenir de ma post-préparation Corse pour un séjour au top du top !

La Corse est une région totalement dépaysante à portée de main pour tous les budgets.

Pas besoin de traverser le monde, c’est en France (le forfait téléphone n’en prend pas un coup).

2 moyens d’accéder à l’île de Beauté : le bateau et l’avion.

Le bateau est plus dédié aux personnes (patientent) qui préfèrent se munir de leur voiture. Pour les autres personnes, le mieux est l’avion (rapide et diversité des compagnies).

J’ai calculé que l’avion était plus intéressant pour MOI en terme de prix (pendant ma période de recherche).

Il faut s’armer de patience pour trouver les bons transports et le bon logement.

Si vous devez obligatoirement prendre la voiture pour rejoindre l’aéroport ou le port, pensez que d’autres moyens de transports existent et qu’ils sont peut-être plus rentable (temps et prix).

Ne laissez pas de côté les compagnies aériennes des autres pays tout proche de la France, elles peuvent vous sauvez la vie (bon j’exagère, ou pas).

Si vous passez par une compagnie aérienne dans un autre pays, renseignez-vous sur les moyens de locomotion et les tarifs téléphoniques auprès de votre opérateur.

La location de voiture est une solution fiable pour éviter d’emmener votre propre voiture. Il suffit de choisir le bon site.

Il est très fortement recommandé de réserver les transports à l’avance.

Les logements les moins chers en Corse sont les campings (en réservant à l’avance). Les hôtels en « all inclusive » peuvent aussi valoir le coup si vous partez à la dernière minute.

Je tiens à préciser que tout ce que j’ai écris, tous mes conseils ne sont PAS paroles d’évangile.

Si vous trouver trajet en bateau beaucoup moins cher qu’en avion, tant mieux pour vous. Il existe tellement de cas différents que je ne peux bien évidemment pas tous les étudier 🙂

 

J’espère vraiment avoir pu vous aider. Moi-même je ne pensais pas arriver à préparer mon voyage car je ne l’avais jamais fait. Je m’inquiétais aussi de mal gérer mon budget au point de dépenser (beaucoup) plus d’argent que prévu. Il faut avoir confiance en soit et ne pas hésiter à demander un coup de pouce.

Et pour finir, profitez de la vie ! Ne vous prenez pas trop la tête pour des choses futiles.

Si vous aimez bien cet article, le prochain article sera dédié à mes visites à Ajaccio (les choses qui valent le coup ou non).

Êtes-vous allés en Corse ? Comment avez-vous fait pour économiser de l’argent (peu importe l’endroit) ? Quels sont vos bons plans ? Cela pourrait en intéresser (surtout moi) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *